Pourquoi il faut aller (re)vivre le festival de Royaumont

“A Fancy”, musiques de scène anglaises de la fin du XVIIe siècle

Ce fut notre coup de cœur du week-end. Fondé et dirigé par le claveciniste talentueux qu'est Bertrand Cuiller, l'ensemble Le Caravansérail est un pur produit du laboratoire Royaumont.
Créé le 30 juin à Hardelot (62), mais conçu à Royaumont, « A Fancy » rassemble, dans un programme très bien construit, des musiques de « masques » anglais du XVIIe (divertissement d'avant la naissance de l'opéra anglais, mêlant musique, danse, chant et voix parlée). Bien représentés sont Matthew Lock et Henry Purcell (magnifique O Solitude !), mais on trouve aussi des perles méconnues, comme le douloureux O Jealousy, d'un certain Louis Grabu. Aux côtés des musiciens du Caravansérail, qui jouaient avec une joie aussi évidente que communicative, la jeune soprano Rachel Redmond, issue du Jardin des Voix de William Christie, ne se contentait pas de chanter (d'une voix ravissante, claire et riche), mais reprenait également à son compte tout l'éventail émotionnel déployé par les textes, allant du sentimental au tragique, en passant par la farce.

On peut écouter ce concert sur France Musique le mardi 27 septembre à 20h. On peut aussi rattraper la route des musiciens le 17 octobre à 20h15 au Théâtre des Quatre Saisons de Gradignan (33), le 18 novembre à 20h au Théâtre de Cornouaille-Scène nationale de Quimper (29), le 21 novembre à 20h30 à la Cité, Centre des congrès de Nantes (44), le 27 novembre à 17h au Théâtre de Caen (14)... A Caen, le concert sera enregistré en vue d'un disque — le tout premier album du Caravansérail, sortie prévue à la rentrée 2017

Sophie Bourdais, 18 septembre 2016

www.telerama.fr