Ce vendredi soir, au théâtre Ledoux, le public bisontin a pu se rendre compte de l’incroyable tour de force réalisé par plusieurs scènes de France, dont Les 2 Scènes de Besançon, réunis au sein de la Co[opéra]tive pour la création de cet opéra. Sur scène et dans la fosse, de jeunes talents bien décidés à jouer le jeu de cette « Jérusalem délivrée ».

Dès l’ouverture, nous plongeons dans une douceur et une délicatesse infinies de la fin du XVIIe siècle par des musiques de scène anglaises particulièrement savoureuses. Les couleurs se font palette sur les morceaux qui se succèdent, passant d’une ambiance joyeuse, festive et entraînante à des mouvements plus mélancoliques comme lorsque Curtain Tune de Matthew Locke se fait entendre.

Ce fut notre coup de cœur du week-end. Fondé et dirigé par le claveciniste talentueux qu'est Bertrand Cuiller, l'ensemble Le Caravansérail est un pur produit du laboratoire Royaumont.